image

Complément historique.



Le Songe d'Armand, qui précède cet article, est une nouvelle romancée.Peut-être doutez-vous alors que les détails, les noms de personnages et de lieux, qui entourent sa mort soit exacts...?Aussi vous proposons-nous ci-dessous, dans ce fichier pdf. la chronologie et le complément historique à cette nouvelle.Ce complément suit les événements de 1360 à 1393, les acteurs de la guerre et de la vie politique de cette rude période.Ci-contre une proposition de reconstitution de ce qu'étaient Alegre et Grazac en 1361. D'après le peu de détails dont nous disposons sur le château des Alegre à cette époque, nous proposons cette disposition avec le mur qu'Armand aura probablement fait bâtir sur les injonctions de Charles V.






 2_complement_historique.pdf

image

Le songe d Armand IV...

Oui, cet article est un peu différent de ceux que nous vous proposons d'habitude...

C'est une nouvelle que nous avons écrite pour vous donner à goûter l'atmosphère du XIVe siècle au sein des guerres dites de Cent Ans. En haut du Mont-Baury.

Episode romancé, oui, mais appuyé sur tout ce que nous pouvons savoir sur la vérité historique de ce moment crucial pour notre cité.

Tout est vrai, les principaux personnages inclus ! Peut-être même les pensées que nous prêtons à Armand IV aux dernières heures de sa vie, mais ça, c'est son mystère...

Lisez dans le document pdf ci-dessous (plus de 30 pages) les ultimes heures du dernier baron issu des chevaliers d'Alegre.

Ci-contre une hypothèse de reconstitution du site de Baury en 1361, avec la silhouette du château des d'Alegre ancienne famille et la tour de guet dite de Pouzols. La cime de Baury n'était alors pas boisée, ou fort peu. Seule la silhouette du château des d'Alegre est hypothétique. Tout le reste est avéré.


 1_le_songe_d_armand.pdf

image

Pascal Brioist.



Comme Christian Corvisier, Pascal Brioist a sa place dans ces pages !Si le premier, en spécialiste de l'architecture militaire médiévale, a dépoussiéré la manière de dessiner le château des Tourzel à Allègre, le second dépoussière l'idée qu'on se faisait d'Yves II d'Alegre.La lecture des ouvrages des auteurs vellaves en donnait l'image classique du chevalier de cavalerie lourde chargeant l'ennemi.C'est bien plus nuancé et complet que cela ! Et voici que Pascal Brioist, historien spécialiste de la Renaissance et des techniques militaires nous montre Yves d'Alegre, lors de la bataille de Ravenne, manoeuvrant...Mais non, lisez plutôt d'une part ce pdf. ci-dessous à propos de Pascal Brioist, et d'autre part le pdf. lié au nouvel article de 2013 sur la bataille de Ravenne : Rubrique Histoire; 1121-1698; page 8....




 pascal_brioist.pdf

image

Pierre des Boutières.

Par quelle magie le chemin de Bernard Peyrol a-t-il croisé celui de Pierre Pizot ?Sans nul doute, celui du besoin de témoigner et de partager les belles émotions des rencontres.Et Pierre Pizot est devenu le Pierre des Boutières. Non point un exemple de vie, mais un témoignage d'Homme.Il s'en est allé ce mois de juillet 2013, et cela ajoute à sa légende, à l'envie de le connaître (non, ce n'est pas le bon mot !) un petit peu plus. Le rêver, peut-être. L'écouter à travers le beau livre de Bernard Peyrol "Intimité paysanne" aux éditions Jeanne d'Arc, au Puy en Velay : la photo ci-contre.Lisez aussi ce pdf. ci-dessous...




 le_pierre_des_boutieres.pdf

image

Camille Robert.



Camille Robert est né à Paris en 1872. Il à Saint-Raphaël, ville alors très prisée de nombreux artistes et a été chef de l'orchestre de l'Elysée.Il est le compositeur de la musique de "La Madelon".
Bernard Féminier a eu l'occasion de rencontrer Francis Robert, un arrière-petit-fils de Camille Robert.
D'après celui-ci, son ancêtre était né dans le bâtiment même de l'Opéra de Paris.Dans les années 50 il a tenu à Allègre un établissement appelé « La Vieille Auberge », situé "en face du clos de maître Paul", au 47 de la rue du Mont-Bar.Par quel hasard le compositeur est-il arrivé à Allègre ? Beaucoup de questions, et peu de réponses...En lisant le document pdf. ci-dessous vous en saurez quand même davantage... !



 camille_robert.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11