image

Chapeau l'arbitre !

La moustache taquine, l'oeil observant l'entourage, cherchant celui qui aurait besoin d'un coup de main, l'ami Roland est le plus discret et le plus attachant des "grandes gueules".
Roland Puech, un Aveyronnais Alti-ligérien au coeur immense ouvert à l'écoute du "Pays Profond", notamment des jeunes. Un élu de proximité, humain et tolérant comme on en souhaite aux communes qu'on aime.
Ci-contre, une photo d'amitiés, prise lors de la remise de la Médaille d'Honneur du Mérite Agricole, par le Sénateur Jean Boyer, à Allègre le 7 novembre 2010.
Vous lirez son portrait dans le document pdf ci-dessous.


 roland_puech.pdf

image

George Sand

La bonne dame de Nohant, Amantine Aurore Dupin, est née à Paris en 1804. Auteur de romans, nouvelles, contes, pièces de théâtre, elle marque son époque par sa vie mouvementée, voire scandaleuse, en tout cas engagée.
Par son père, elle est arrière petite fille de Maurice de Saxe, fils naturel légitimé d'Auguste II, roi de Pologne. Elle est orpheline à l'âge de quatre ans. Elle quitte son mari, le baron Casimir Dudevant, qui lui a donné deux enfants. En 1831 elle suit à Paris son amant Jules Sandeau, avec qui elle signe "J. Sand" des articles de presse. En 1832 elle publie son premier roman sous le pseudonyme George (sans "s", comme en Anglais) Sand.
Au XIXe s, elle n'est ni la première femme à s'habiller en homme, pour des raisons financières, explique t-elle, ni la première a prendre un pseudonyme masculin, pour briser "l'idéal féminin".
Lorsqu'elle vient à Allègre, en 1859, cela fait 12 ans qu'elle a quitté Chopin. La voici au Mont Bar avec le sculpteur Alexandre Manceau, ami de son fils Maurice, et l'actrice Bérengère. Elle meurt à Nohant en 1876, d'une occlusion intestinale, âgée de 71 ans.
La photo ci-contre, faite par Nadar, montre George sand en 1855, soit quatre ans avant son voyage à La Rochelambert et Allègre.
Lisez dans le document pdf. ci-dessous, des extraits de "Jean de La Roche" où George Sand met en scène Allègre et le Mont Bar.


 jean_de_la_roche.pdf

image

Christian Corvisier

Pourquoi doit-on attacher autant... non, plus, d'importance à un petit dessin du château d'Allègre, qu'à plusieurs dessins fourmillant de détails comme les afaits Emile Gautheron vers 1927 ?
Qui est l'auteur de ce si modeste dessin ?
Qui est ce Christian Corvisier ? Quel est son "bagage" ? Quelle sont sa méthode et son entourage techniques ?
Voyez le document pdf. ci-dessous, il répond à votre étonnement. Merci de patienter durant les quelques secondes de son ouverture.


 c._corvisier.pdf

image

Pierre Monatte.

Ce tempêtueux natif de Monlet a tracé dans le paysage anarcho-syndicaliste, une vie exemplaire plus encore qu'une carrière. Qu'on soit d'accord avec ses idées ou à l'opposé de son combat, il est un homme dont on a pu affirmer que ses actions et ses pensées ont toujours été en adéquation, ce qui n'est pas si fréquent.
De notre Haute-Loire jusqu'en Picardie, il a milité pour l'amélioration du sort des dentellières et des forgerons (comme son père et son grand-père) de notre Velay, comme en faveur des mineurs du bassin houiller du Nord ou des ouvriers et des distributeurs de la presse écrite.
Bagarreur et cultivé, alliance du feu et de la terre, il n'oublia pas son pays natal, prenant comme pseudonyme l'anagramme de Monlet : Pierre Lémont.
Le document pdf. ci-dessous vous raconte sa vie. Merci de patienter le temps de son ouverture...


 monatte_2010.pdf

image

Baptiste Marcet.

Si les Allegras passent souvent devant sa statue, entre la mairie et l'école primaire, pour descendre à Fonteline ou se rendre à la Poste, combien connaissent la vie de cet homme épris de solidarité, né au Puy, mais élevé à Allègre.
Vous lirez ci-dessous l'article en pdf, dont l'ouverture vous prendra peut-être quelques secondes... de patience. merci !


 baptiste_marcet_2010.pdf

   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11